Maîtresse A. : Dominatrice indépendante

Quelles qualités faut-il posséder pour réussir dans ce milieu?
Une des premières qualités est bel et bien le professionnalisme, car il faut savoir interagir avec le client. Une bonne capacité de communication est une autre qualité qu’il faut posséder. Enfin, la troisième plus importante pour moi est le sens de l’initiative. Il faut savoir entreprendre et créer de soi-même. Il faut aussi être une personne passionnée et enjouée, mais avec un côté sadique. Il faut aussi être malléable, afin de pouvoir s’adapter aux besoins des clients!

Comment magasiner son agence ou son donjon? Quelles seraient de bonnes conditions de travail?
L’accessibilité du donjon est important. Il faut pouvoir s’y rendre facilement, autant en transport en commun qu’en automobile. La propreté des lieux est également une qualité à considérer, de même que la présence d’accessoires de travail, surtout si on n’est pas équipée.

En ce qui concerne les bonnes conditions de travail, je trouve que c’est nécessaire de s’entendre aussi bien avec le gérant ou la gérante qu’avec ses collègues ou consoeurs. La liberté de choisir le genre de séances qu’on désire faire sans recevoir de la pression du gérant ou de la gérante contribue également à apprécier son endroit de travail. Après tout, l’harmonie qui règne dans un milieu de travail a plus d’effet positif sur le rendement que les tensions. Cependant, il faut également connaître les normes et les pratiques acceptées dans le donjon ou l’agence afin d’éviter les tensions entre les consoeurs. Il faut donc porter attention aux « petits » règlements internes!

Quels sont les services offerts?
Domination de tout genre (soft, moyen et hard) sans aucun service sexuel. Les activités peuvent être très variées et peuvent aller du fétichisme des pieds au bondage en passant par les fessées, la domination psychologique et les jeux d’infirmière!

As-tu des limites par rapport à certains services?
Toutes les activités reliées au sang, aux échanges sexuels et à la soumission, de même que tout ce qui peut être « objectivement » - en d’autres mots, de toute évidence - dangereux pour la personne.

Quels sont les services offerts qui peuvent représenter un risque de transmission d’ITS?
Toutes les activités sont très sécuritaires puisqu’il n’y aucun contact sexuel. Cependant, il est à noter que les activités plus hard ainsi que les pratiques avec des accessoires chirurgicaux, plus enclins à causer des lésions corporelles, peuvent comporter des risques importants d’infections bactériennes et de transmission du VIH et de l’hépatite C.

En ce qui concerne les golden (jeux avec l’urine), il n’y a pas de gros risque de transmission d’ITSS. Boire de l’urine représente un très faible risque pour contracter le VIH, mais il faut que l’urine ne contienne pas de sang. Il est donc conseillé de ne pas uriner sur des blessures ou dans les yeux afin de diminuer les chances d’infections bactériennes (gonorrhée et chlamydia) et de transmission du VIH. Il ne faut pas non plus uriner si on croit avoir eu des relations sexuelles non protégées.

Enfin, concernant le brown shower (et les autres jeux liés aux matières fécales), le contact avec ces matières ne comporte pas de risque de transmettre le VIH, en l’absence de sang et au contact d’une peau saine. Par contre, cette activité peut présenter des risques importants d’infections bactériennes et de transmission de l’hépatite A et de parasites.

Bref, il faut agir de manière responsable puisque la sécurité du client est entre nos mains!

Comment fais-tu pour charger les clients et négocier les services?
J’ai un prix fixe et je charge des extras pour des activités comme le brown shower. J’essaie de négocier le moins possible, à moins que le client décide de prendre plusieurs heures.

Est-ce payant?
C’est très subjectif comme question, mais personnellement, je crois qu’on peut arriver à vivre de façon très décente si on sait gérer son argent.

Comment se démarquer de la concurrence?

Chacune a ses façons, mais une chose est sûre, il faut rester originale et il n’y pas de recette magique pour ce faire!

À quoi ressemble ton horaire de travail?
Il est TRÈS variable. Certaines semaines peuvent être très occupées, d’autres le sont moins. On ne peut jamais prévoir son horaire à l’avance. Certains donjons offrent un document au client dans lequel se trouvent tous les services offerts ainsi qu’une décharge de responsabilité en cas de blessure.

Fonctionnes-tu de la même manière?
Notons tout d’abord que ce genre de document est illégal. Si le client se blesse pendant une séance d’activités avec la maîtresse, celle-ci est la plupart du temps responsable de préjudices corporels à son endroit, si ce dernier décide d’intenter des recours contre elle. Ainsi, le document limitant la responsabilité en cas de lésions corporelles est nul et sans effet! De ce fait, afin d’éviter ce genre de situations, je prends beaucoup de précautions, je me renseigne sur l’état de santé des clients en leur faisant remplir un formulaire disponible sur mon site web ou du moins, je les questionne à ce sujet. Lors de certaines activités, il faut s’assurer de ne pas laisser le client sans surveillance et porter attention aux signes de douleurs « réelles ». Généralement, il est possible de les détecter à l’aide de mots-clés tels que «rouge» ou «red».

Un incident indésirable est déjà arrivé. Pour des raisons morales, j’ai proposé une compensation au client en lui offrant une séance gratuite. Or les modalités d’indemnisation doivent être analysées cas par cas si une mésaventure se produit.

De quel matériel de travail as-tu besoin dans la domination?
Beaucoup d’accessoires souvent très coûteux : harnais, fouets, paddle (petite pôle avec un plus grand bout de bois plat qui permet de donner la fessée), cordes, accessoires médicaux, habillement pour la maîtresse, bottes, souliers, etc. La liste est longue!

Est-ce que les accessoires sont offerts par le donjon?
Ça dépend. La plupart des places ont des accessoires de base ou plus- d’autres n’ont rien! Tu es donc mieux d’avoir tes propres accessoires de base, puisqu’à certains endroits, ils peuvent être très archaïques-

Quelles dépenses dois-tu faire?

Matériaux de travail, costumes, souliers et titres de transport si on est indépendant- À moins de décider de prendre le taxi en tout temps, mais cela peut être coûteux-

Existe-t-il des sites de reviews pour la domination?
Les plus populaires sont le MERB et le MERC.
NOTE DE STELLA : Nous n’endossons pas les compagnies qui font de la publicité sur ces sites.

Comment aller chercher de la visibilité sur le net ou autrement?
Par la concection d’un site web qui amènera à faire un échange de liens avec d’autres sites de domination. Sinon, en mettant une annonce sur des sites spécialisés ou dans le journal.

Quels sont les avantages et désavantages de travailler à son compte?
Au début, il faut bien savoir faire du marketing afin de bien se promouvoir, puisqu’il y a de plus en plus de dominatrices. Poser des annonces et créer des liens est un travail demandant. Il faut également conserver une certaine flexibilité quant à ses disponibilités, car beaucoup de clients n’avertissent pas une semaine à l’avance pour une séance. Ils appellent sur le coup, lorsqu’ils en ont envie! Sinon, travailler à son compte signifie être son propre boss. Tu peux t’organiser de ta propre façon! Tu as ton horaire et en théorie, personne ne te met de pression à propos de tes décisions reliées à ton travail.

As-tu d’autres conseils à donner aux débutantes?
Pour bien réussir, il faut aimer, ou du moins, avoir un intérêt quelconque pour le BDSM. Sinon, les clients ressentent plus facilement que tu es juste là pour avoir ton argent. Il faut également connaître ses limites, de même que se renseigner sur les activités afin de ne pas faire de gaffes.

Comment fais-tu pour allier ton travail et ta relation amoureuse?

Mon copain et moi sommes très ouverts d’esprit. Nous considérons que c’est important de laisser à l’autre la possibilité d’avoir son propre espace, autant professionnellement que personnellement. Par ailleurs, même avant de se rencontrer, nous étions tous les deux dans le milieu du BDSM, ça a beaucoup aidé!