Vous-avez des questions sur la nouvelle loi (C-36)? Consultez ce Questions/Réponses

Voici le Q&A avec les dernières mises à jour.

 

 

Fichiers joints: 

De nouvelles fiches d'information par l’Alliance canadienne pour la réforme des lois sur le travail du sexe !

http://chezstella.org/docs/Infosheets/Fr/fr_10_ways_140331.pdf
http://chezstella.org/docs/Infosheets/Fr/fr_after_bedford_140401.pdf
http://chezstella.org/docs/Infosheets/Fr/fr_canada_vs_bedford_140401.pdf
http://chezstella.org/docs/Infosheets/Fr/fr_criminalizing_the_purchase_140401.pdf
http://chezstella.org/docs/Infosheets/Fr/fr_new_zealand_1400401.pdf
http://chezstella.org/docs/Infosheets/Fr/fr_public_health_140331.pdf
http://chezstella.org/docs/Infosheets/Fr/fr_third_parties_140401.pdf  

Ces fiches d’information ont été développées par l'Alliance canadienne pour la réforme des lois sur le travail du sexe - une alliance entre les travailleuses du sexe du Canada et des groupes alliés.  Cette coalition est née du désir d’unir nos forces à travers le pays pour  nous assurer que la voix des travailleuses du sexe soit au cœur des discussions autour de la réforme des lois qui est à venir. Le mandat de l’Alliance est de: lutter contre les régimes de criminalisation et de promouvoir décriminalisation complète - un modèle Néo-Zélandais « fait au Canada ».

L'Alliance est composée des groupes et des individus suivants :

• Big Susie’s (Hamilton, ON)
• BC Coalition and WCCSIP (Vancouver, BC)
• Réseau juridique canadien VIH/sida
• Downtown Eastside Sex Workers United Against Violence (SWUAV) (Vancouver, BC)
• Émilie Laliberté, militante pour les droits des travailleuses du sexe(Montréal, QC)
• FIRST (Vancouver, BC)
• Kara Gillies,  Oragnisatrice communautaire (Toronto, ON)
• Maggie’s (Toronto, ON)
• PIECE (Edmonton, AB)
• Pivot Legal Society (Vancouver, BC)
• POWER (Ottawa, ON)
• Sex Workers Action Group (Kingston, ON) 
• South Western Ontario Sex Workers (London, ON)
• Sex Professionals of Canada (SPOC) (Toronto, ON)
• Stop the Arrests! (Sault Ste Marie, ON)
• Winnipeg Working Group (Winnipeg, MB)
• Stella, l'amie de Maimie (Montreal, Quebec)
• Stepping Stone (Halifax, NS)

APPEL À L’ACTION!

APPEL À L’ACTION!

Les travailleuses du sexe ont besoin de votre support MAINTENANT!

Suite à la décision Bedford, le gouvernement canadien à décider de tenir une consultation publique, en ligne, sur les lois entourant la prostitution. Cette consultation est une chance pour les Canadien-ne-s de donner leur opinion à propos de comment protéger, respecter et supporter les droits humains des travailleur-euse-s du sexe.

Vous pouvez compléter le questionnaire d’ici le 17 mars 2014.

Différents modèles légaux sont discutés dans les médias, par le gouvernement et par des groupes qui veulent ‘sauver’ les travailleur-euse-s du sexe – ces modèles sont des modèles de criminalisation. Des expressions comme  « le modèle nordique » et « le modèle suédois » sont utilisées pour proposer de criminaliser les clients. Pourtant, en réalité, plusieurs pays nordiques rejettent cette approche et, où cette approche a été implanté en Suède, les lois ne font pas que « viser la demande » ou criminaliser les clients – elles visent et criminalisent également les travailleur-euse-s du sexe et les personnes dont les travailleur-euse-s du sexe ont de besoin pour leur assurer sécurité et protection. Là où les clients sont criminalisés – Suède, Canada, Chine, Finlande, etc. – les travailleur-euse-s du sexe sont plus à risque de subir une augmentation de surveillance, une augmentation de la violence, et ont moins la capacité de filtrer les clients. En 2003, la Nouvelle-Zélande a voté une loi qui enlève les sanctions criminelles contre la prostitution et qui permet aux travailleur-euse-s du sexe de travailler en groupe, d’avoir accès à des standards de travail et de santé et d’être reconnu comme des travailleur-euse-s sur la rue, à l’intérieur et dans d’autres lieux où se pratique le travail du sexe. Nous voudrions que le Canada s’inspire de ce modèle et qu’il créer un « modèle Nouvelle-Zélande adapté au Canada ». Finalement, nous croyons qu’il est essentiel que n’importe quelle réforme sur les lois entourant la prostitution doit impliquer de façon active, réelle et significative les personnes travaillant dans l’industrie du sexe, soit ceux et celles qui ressentiront directement l’impact de ces lois. 

Cette consultation est l’opportunité pour les citoyen-ne-s de manifester leurs inquiétudes pour les droits humains et droits du travail des travailleur-euse-s du sexe. Nous espérons sincèrement que le gouvernement suivra la direction donnée par la décision Bedford. C’est-à-dire, de ne pas implanter des lois qui augmentent les conséquences négatives pour les travailleur-euse-s du sexe et qui les empêchent de prendre les mesures nécessaires pour travailler de façon sécuritaire.

Afin de vous inspirer, voici les réponses qu’a donné Stella à la consultation ; Cliquez ici.

En anglais :  http://www.justice.gc.ca/eng/cons/curr-cours/proscons-conspros/index.html#2014_02_17

En français : http://www.justice.gc.ca/fra/cons/cours-curr/conspros-proscons/index.html

Le gouvernement canadien mène actuellement une consultation publique en ligne sur les lois régissants la prostitution. Cette consultation est l’opportunité pour les citoyens canadiens d’avoir leur mot à dire sur la façon dont nous voulons protéger, respecter et supporter les droits humains des travailleuses du sexe!

Comment soutenir les travailleuses et travailleurs du sexe?:

1. Utilise les lignes directrices ci-dessous afin d’élaborer ta propre réponse aux questions de la consultation. Les réponses sont dues pour le 17 mars. Voici les exemples de réponses – preparées pour vous par les travailleuses du sexe et leurs alliées de partout au Canada

2. Soumet seulement une réponse par personne. Si tu as besoin d'élaborer ou de clarifier un élément de ta première réponse, sens-toi libre de faire un second envoi mais assure toi d'indiquer dans la dernière case que ce deuxième envoi est consacré au suivi de ta réponse initiale. Les addresses IP sont utilisées afin de retraçer les réponses. Tu ne veux pas prendre le risque que ta réponse soit disqualifiée.

3. Mobilise toutes tes connaissances à répondre à l'appel de  la consultation! Partage discrètement ces lignes directrices  avec tous tes alliées et amies. Crée différentes orientations générales à partir de ces messages pour les autres camarades que tu veux mobiliser mais qui ne sont peut-être pas “ aux barricades”. Ne publie pas ces lignes directives en ligne.

4. Si tu assistes d'autres personnes à transcrire leurs réponse (par exemple dans un groupe communautaire, pendant une réunion ou pour des visiteurs de ton organisation), expose clairement à la dernière question (qui demande si tu agit à titre individuel ou au nom d'un groupe):

a) Énoncer cette soumission est de qui (autrement dit, la personne que vous assitez) Je suis une (membre de la communauté, travailleuse du sexe dans X ville, membre de l'organisation X, alliée etc.)

b) Déclare que cette personne a reçue de l'assistance : J'ai eu besoin d'aide pour la consultation en ligne donc quelqu'un d'autre a transcrit et soumit mes réponses en mon nom.

c) Dis si tu as emprunté l'ordinateur de quelqu'un d'autre : J'ai utilisé l'ordinateur de l'organisation X, qui a pu servir pour d'autres participants qui auraient prit part à la consultation en ligne.

5. Publie ta réponse personnelle à la consultation sur des blogs, Facebook et des sites internet – ils sont d'importants outils d'éducation!

Important : Crée un PDF ou une copie de ta réponse – envoie une copie à ton Membre du Parlement (pour trouver ton MP,  vas sur le site internet www.bit.ly/1cuJOxO) et une autre à la personne ou au groupe qui t'a envoyé cet Appel à l'action! Nous essayons de comptabiliser le nombre de répondants et de leurs opinions.

AOÛT 2013

CHEZ STELLA Faites un don à Stella via CanadaHelps.org!- Du lundi au vendredi de 11h à 17h (sauf les mardis de 12h à 17h), une travailleuse répond aux appels et aux messages laissés au 514.285.8889; les appels à frais virés de femmes en prison sont acceptés. Elle est aussi disponible pour des rencontres individuelles et confidentielles, avec ou sans rendez-vous. - Clinique légale ambulante. - Clinique médicale : les lundis 12 août, 9 et 23 septembre, de 19h30 à 21h30. - Hot dogs et blé d'indes au parc Hochelaga : Stella, Dopamine et Guylaine, notre infirmière de proximité, t’invitent à une épluchette de blé d’indes le 29 août dans le parc Hochelaga, dès 17h. Pour plus d’infos, téléphone-nous. - 5 à 7 dans le parc : le jeudi 29 août : Ciné-putes pique-nique! Rejoins-nous chez Stella à 17h. Nous nous rendrons ensemble au parc.



CAMPAGNE DE LEVÉE DE FONDS AVEC VOS SOUS NOIRS!
Comme la Monnaie royale canadienne a mis fin à la circulation des pièces d’un cent en février 2013, Stella souhaite recueillir vos sous noirs pour mener à bien sa mission. Présentez-vous chez Stella avec vos cennes noires ou une tirelire pour participer à cette levée de fonds qui débutait en mai. L’équipe de Stella souhaite recueillir beaucoup de sous d’ici septembre puis les rouler lors d’un 5 à 7 stellien. Passez le mot et faites participer vos ami-es, votre famille et votre clientèle! Les fonds amassés nous permettront de continuer notre travail auprès des travailleuses du sexe. Alors, soyez généreux et généreuses et donnez une 2e vie à vos sous noirs! Infos : 514.285.8889.



TDS TRANS
Salut les filles! Je suis Betty et je travaille comme intervenante à l'ASTTeQ (Action Santé Travesti Transsexuel(e) du Québec) et comme pair-aidante chez Stella. On travaille pour améliorer les conditions de travail, donner du soutien, du matériel de prévention et des informations aux travailleuses du sexe et ex-travailleuses du sexe qui s’identifient en femmes. Je veux vous informer que je reste au bureau comme soutien aidant aux pairs, renseignements, références et services d’accompagnement. Je travaille le lundi et le jeudi. Infos : chez Stella au 514.285.8889; à l'ASTTeQ au 514.847.0067 #207.



STELLA-POSITIVE
Un groupe de femmes vivant avec le VIH, travailleuses ou ex-travailleuses du sexe, a été créé afin de leur permettre de briser l’isolement, de se retrouver dans un environnement sécuritaire et sans jugement, de prendre soin d’elles et de passer un bon moment en bonne compagnie! Elles décident des activités : une sortie au cinéma ou au théâtre, une visite au musée, une soirée à la patinoire, un après-midi de cuisine collective, une soirée au spa ou une soirée métamorphose beauté! Tous les 3e jeudis du mois en fin d'après-midi ou en début de soirée. Pour participer, suggérer une sortie ou pour plus d'infos, contacter Anna-Aude au 514.984.0966.



DROITS HUMAINS ET LUTTE CONTRE LA VIOLENCE
Stella offre soutien, accompagnement et informations à toutes les travailleuses du sexe ayant été victimes de violence et à leurs proches. Plus d'infos ici.



POUR LES TRAVAILLEUSES DU SEXE DE LA RIVE-SUD
En collaboration avec Stella, Émiss-ère a mis en place un programme d'intervention et de promotion de la santé sexuelle auprès des travailleuses du sexe de la Rive-sud de Montréal. Émiss-ère offre : vaccination hépatites A et B, dépistage sang et vaginal, test de grossesse, contraception d’urgence, références et ateliers d'auto-défense adaptés aux travailleuses du sexe. Pour en savoir plus, contactez Diane Deslauriers ou Geneviève Vanier. Vous pouvez aussi lire cet article.



UN JOURNAL QUOTIDIEN SUR LE TRAVAIL DU SEXE
Pour vous tenir à la fine pointe de l'actualité qui intéresse particulièrement les travailleuses du sexe, consultez le journal Travail du sexe/Sex Work édité par l'Alliance féministe solidaire pour les droits des travailleuses(rs) du sexe.



À L'AGENDA 2013
- 8 au 18 août à Montréal : Pervers/Cité - 25 août à Télé-Québec : Carré rouge - 19 au 22 septembre à Washington, DC : Woodhull Sexual Freedom Summit - 29 septembre à Montréal : Ça marche 2013 - 14 au 17 novembre à Montréal : Forum des états généraux de l'action et de l'analyse féministes



BEDFORD VS CANADA
En prévision de la cause Bedford vs Canada, le 8 juin 2013, des travailleuses du sexe (TDS) d'un peu partout au Canada organisaient des événements simultanés. Partout, ce fut un succès! À Montréal, Stella, en collaboration avec plusieurs groupes et allié-es, organisait un Danse-o-thon. Merci à tout le monde d’avoir participé à ce moment inoubliable de solidarité! Puis le 13 juin, l'équipe de Stella et des allié-es se rendaient à Ottawa pour enfin entendre la cause Bedford devant la Cour suprême. De nombreuses TDS et allié-es s’y sont rassemblés afin d’écouter les débats entre les juges et les avocat-es concernant la décriminalisation de la prostitution. Le jugement ne sera pas connu avant au moins six mois. Nous vous tiendrons au courant. En entendant, procurez-vous les feuillets d’information de Stella concernant Bedford vs Canada : - Décriminalisation du travail du sexe 101 : notions de base - Le travail du sexe et la Charte - Contester les lois sur la prostitution : Bedford v. Canada - Une affaire de langage : parler du travail du sexe - 10 façons d’être un(e) allié(e) des travailleuses du sexe.



ConStellation Édition Droits humainsGUIDE DROITS ET CONSTELLATION DROITS HUMAINS
En novembre 2012, nous lancions un ConStellation Édition Droits humains et un Guide Droits! Le ConStellation est gratuit pour les travailleuses et travailleurs du sexe, 10$ pour les autres. Quant au guide, il est gratuit, mais réservé aux travailleuses et travailleurs du sexe et aux groupes partenaires. Passez prendre votre copie chez Stella!



IMPLIQUEZ-VOUS DANS VOTRE COMMUNAUTÉ!
Stella recherche des bénévoles : levée de fonds (priorité numéro 1) - soupers communautaires - Bulletin Stellaire - classement - traduction - correction - design graphique - illustrations. Les travailleuses du sexe et leurs alliéEs sont bienvenues. Réservé aux TDS et ex-TDS : accueil au souper communautaire et contributions aux publications stellaires. N’hésitez pas à nous parler de vos autres talents que vous souhaitez partager avec Stella! Es-tu une femme ou une transsexuelle autochtone (Inuit, Premières Nations ou métisse) qui échange ou a déjà échangé du sexe contre de l’argent, de la drogue ou autre chose? Le comité aviseur autochtone a besoin de ton expertise! Pour plus d’infos, contactez Pauline au 514.984.2212.



MISE EN LUMIÈRE DES ACTEURS TIERS DE L'INDUSTRIE ET DE LEUR RÔLE DANS NOTRE SÉCURITÉ
Repenser le travail de gérance dans l'industrie du sexe En avril 2013, dans le cadre d'un projet pour repenser le travail de gérance dans l'industrie du sexe, des chercheur-es de l’Université d’Ottawa publiaient les constatations d’une étude sur les acteurs tiers dans l’industrie du sexe, y compris leur rôle dans la sécurité des travailleurs du sexe. Intitulée Beyond Pimps, Procurers and Parasites: Mapping Third Parties in Incall/Outcall Sex Industry, elle confirme que les lois actuelles sur la prostitution, souvent présentées comme un moyen de protéger les travailleuses du sexe, vont plutôt à l’encontre de leurs intérêts et les exposent davantage à la violence, parce qu’elles visent les acteurs tiers. Lire la suite. En complément, le livret Gérer le travail du sexe. Information pour les tierces personnes et les travailleuses du sexe des secteurs incall et outcall.



LES CRIMINELLES
Jean-Claude Lord est un réalisateur et producteur de films québécois. Il a réalisé Les criminelles, un docu-fiction sur les travailleuses du sexe qui sortait en salle le 22 février 2013. Quelques membres de notre équipe ainsi que des alliées y ont participé. Le documentaire présente des témoignages de personnes oeuvrant ou ayant oeuvré dans l’industrie du sexe; il vise à démystifier les réalités du travail du sexe. On peut le voir en ligne et commander le DVD. Tous les profits générés par le film, qui n'a coûté que 9 500 $, seront remis à Stella! Dans cette lettre, nous expliquons brièvement le contexte de notre collaboration au film, soulevons les enjeux éthiques qui y sont reliés et les moyens entrepris pour y porter attention et esquissons une critique du film. Lire aussi la réponse de Natasha Potvin, participante au film et membre de l’AFS, à la critique du film de la CLES et du RQCALACS.



SCARLET ROAD
Dans le documentaire Scarlet Road, Rachel Wotton partage son expérience en tant que travailleuse du sexe spécialisée auprès des personnes qui vivent avec une déficience physique ou intellectuelle. On peut le voir en ligne ici.



RECOURS COLLECTIF - ILLÉGALITÉ DES FOUILLES À NU
Toutes les personnes qui ont été fouillées à nu dans un établissement de détention au Québec depuis juillet 2006 malgré une ordonnance de libération sont concernées par ce recours. Infos : Trudel & Johnston Avocats - Geneviève Douville : 514.871.8385 poste 2206.



JUGEMENT DE LA COUR SUPRÊME SUR LA CRIMINALISATION DU VIH
Le récent jugement qui affirme que l'usage responsable d'un condom ne protège pas une personne vivant avec le VIH contre la menace de poursuites criminelles est un grand pas en arrière pour la santé publique et pour les droits de la personne.



CRIMINALISATION DU NON-DÉVOILEMENT DE LA SÉROPOSITIVITÉ
Êtes-vous accusé-e d’avoir exposé une personne au VIH ou de le lui avoir transmis? Voulez-vous aller en appel pour contester un verdict de culpabilité? Le Réseau juridique canadien VIH/sida aimerait connaître votre histoire et vous aider. Ils peuvent vous outiller, vous et votre avocat-e, afin de préparer votre défense en cour. Faites parvenir vos requêtes et informations pertinentes à criminallaw@aidslaw.ca



LE PNUD CONDAMNE SANS APPEL LA CRIMINALISATION DU TRAVAIL DU SEXE
Global Commission on HIV and the LawLe 9 juillet 2012, la Commission mondiale sur le VIH et la loi du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) rendait public un rapport intitulé Le VIH et la loi : risques, droits et santé. Les pages consacrées aux travailleuses(rs) du sexe sont sans appel : les politiques répressives menées par de nombreux pays, y compris la pénalisation des clients, font le jeu de l’épidémie et mettent en danger les travailleuses(rs) du sexe. Lire la suite. Notez que le Réseau juridique canadien VIH/sida est d'accord avec ce rapport.



LE CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME : UN AVIS ERRONNÉ
Au lendemain du jugement Himel, Christiane Pelchat, alors présidente du CSF, déclarait que la « prostitution représente la forme ultime de la violence faite aux femmes ». Pour Stella, la forme ultime de violence est le meurtre. Lire la suite.



10 RAISONS DE LUTTER POUR LA DÉCRIMINALISATION DU TRAVAIL DU SEXE
Ce document rédigé par Maria Nengeh Mensah et Chris Bruckert est offert sur Slideshare et en format PDF. Le texte est aussi en ligne ici.



ZONE DE TOLÉRANCE DANS HOCHELAGA-MAISONNEUVE : LORSQU'UN AGENDA POLITIQUE PRIME SUR LA SÉCURITÉ DES FEMMES
Le maire de l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve-Mercier, Réal Ménard, a décidé de mettre en place une zone de tolérance dans son arrondissement, et ce, sans considérer le bien-être et la sécurité des femmes travaillant sur la rue. Lire la suite.



LA CLINIQUE DROITS DEVANT, À LA DÉFENSE DES ITINÉRANT-ES
Une étude universitaire révèle qu'à Montréal, 25% des contraventions pour des infractions aux règlements municipaux sont données à des itinérant-es, un nombre en pleine explosion. Depuis cinq ans, la Clinique Droits Devant leur vient en aide. Entrevue avec Isabelle Raffestin, fondatrice de la clinique, et Mario Paquet, itinérant.



SOINS INTENSIFS - DANS LA RUE
Pénélope Boudreault est infirmière de proximité pour Médecins du Monde. Son bureau, c'est le centre-ville de Montréal. De jour comme de soir, elle se rend dans la rue, les groupes communautaires, les bars et les piqueries soigner et accompagner des patient-es mal desservis par le système de santé. Un travail fait de pair avec les organismes et ressources des quartiers qu'elle visite, dont Stella. Une émission de la série Soins intensifs.


LUTTES XXX. INSPIRATIONS DU MOUVEMENT DES TRAVAILLEUSES DU SEXE
Luttes XXXLa photographie qui figure sur la couverture de cette anthologie a été prise lors de l’occupation de l’Église Saint-Nizier à Lyon en 1975, un événement qui a été une véritable bougie d’allumage de cette organisation planétaire. Depuis, des travailleuses et travailleurs du sexe aux quatre coins de la planète se regroupent et s’organisent. Qui sont ces personnes? Pourquoi et comment s’organisent-elles? Quels sens confèrent-elles à leurs expériences? Pourquoi revendiquent-elles la décriminalisation de leur travail? Qu’ont-elles à dire à propos du syndicalisme, du féminisme, de la lutte contre le sida, de la violence ou des phénomènes migratoires? Voilà un aperçu des questions auxquelles Maria Nengeh Mensah, Claire Thiboutot et Louise Toupin ont tenté de répondre, tout en situant le mouvement des travailleuses du sexe dans son contexte historique et international. Lire la suite.



MAIS OUI C'EST UN TRAVAIL! PENSER LE TRAVAIL DU SEXE AU-DELÀ DE LA VICTIMISATION
Mais oui c'est un travail!Les Presses de l'Université du Québec ont publié une très bonne introduction à la question du travail du sexe. Soucieux de véhiculer une vision de la « prostitution » qui respecte les travailleuses du sexe et de remettre en question les bases du message néo-abolitionniste qui les présente comme des victimes de souteneurs ou de leur fausse conscience, Colette Parent, Christine Bruckert, Patrice Corriveau, Maria Nengeh Mensah et Louise Toupin ont rédigé un petit livre qui démystifie plusieurs préjugés. Sont abordés les fondements du débat actuel de la « prostitution » comme travail, les différentes réponses des régimes juridiques, la variété de pratiques et d’expertises mises en oeuvre par les femmes elles-mêmes, incluant celles des migrantes illégales, et l’action collective des regroupements qui luttent pour une reconnaissance du travail du sexe. Pour feuilleter en ligne et commander cet ouvrage unique en son genre.



SYNTHÈSE SUR LES PROBLÈMES DU MODÈLE DIT NORDIQUE
Dans Réforme du droit sur le travail sexuel au Canada : considération des problèmes du modèle nordique, le Réseau juridique canadien VIH/sida examine l'impact du modèle dit « suédois » ou « nordique » sur les travailleuses et travailleurs sexuels. Au constat de ses effets préjudiciables, le Réseau affirme que cette approche ne survivrait pas à un examen constitutionnel au Canada.



LA LOI SUÉDOISE CONTRE L'ACHAT D'ACTES SEXUELS : SUCCÈS AFFIRMÉ ET EFFETS DOCUMENTÉS
Les effets pervers de la criminalisation des clients des prostituéesEn 2010, le gouvernement suédois publiait une évaluation des impacts de son approche envers la prostitution qui a été très critiquée tant pour l'absence de méthodologie scientifique, pour ses prétendus succès non démontrés par des faits et parce qu'elle ne tient pas compte des effets pervers de la criminalisation des clients sur les prostituées. Dans ce rapport très documenté et en français, Petra Östergren et Susanne Dodillet analysent sérieusement cette évaluation en la confrontant aux faits. Lire la suite.



LA DÉCRIMINALISATION DU TRAVAIL DU SEXE EN NOUVELLE-ZÉLANDE : UNE ÉVOLUTION POSITIVE
En Nouvelle-Zélande, la décriminalisation de l'industrie du sexe en 2003 a eu pour résultats que les travailleuses et travailleurs du sexe sont plus en sécurité et en meilleure santé, démontre Taking the crime out of sex work - New Zealand sex workers’ fight for decriminalisation, pour la rédaction duquel 772 travailleuses et travailleurs du sexe ont été interrogés. Lire la suite.



No Raids No RescuesTRAVAILLEUSES DU SEXE ET TRAFIC
Le trafic a lieu dans toutes les industries. Pour le contrer, il faut des initiatives fondées sur les droits des migrant-es et des travailleuses(eurs), et les droits et libertés. Malheureusement, de nombreux efforts pour lutter contre le trafic se concentrent sur des politiques contre le travail du sexe et l'immigration. Lire la suite. Écoutez aussi cette chanson des STAR WHORES.